Texte

Pluriel (2006)

Auteur :
Extraits :

L’oeuvre de Jean Raine est irréductible à la peinture, c’est plus généralement sous le signe de la poésie et de l’expérimentation continue qu’elle doit s’inscrire pour celui qui fut aussi cinéaste. La présente exposition, qui se double d’une seconde à Ostende, porte sur les travaux sur papier. Trois oeuvres encore assez formalistes des années cinquante, des encres très noires et quelques acryliques aux teintes assez diluées mais au propos, qu’il soit franchement figuratif ou à la limite de l’abstraction, aussi véhément. La caractéristique de cette oeuvre magistrale et qui reste à découvrir, c’est l’impétuosité, c’est même la violence, une violence engendrant des figures hallucinées ou fantomatiques, ce sont les démons d’une rage intérieure qui n’en finit de tarauder l’être.

Encres et peinture en leurs fulgurances sont des cris perçants atteignant aux émotions les plus profondes. Toute la beauté du tragique.