Texte

Jean Raine à la Britton Gallery (1967)

Auteur :
Extraits :

Jean Raine a découvert dans la peinture cette abnégation qu’il n’arrivait pas à traduire dans ses films ou dans ses poèmes [...] Amoureux du noir et blanc, il tire des formes des contrastes que la couleur atténuerait. Conquis par le précis des peintures japonaises, par leur absence de superflu, il se bat pour équilibrer sa toile, mais c’est par là même qu’il pêche : à force de trop vouloir équilibrer il s’éloigne des règles japonaises.