Texte

Je n’oublie pas le poète Jean Raine (1997)

Extraits :

Je n’oublie pas le poète Jean Raine (1927-1986), qui rencontre Cobra en 1949 et participe par un commentaire lyrique au curieux film Cobra : "Perséphone" de Luc de Heusch. Poète, ensuite peintre, ensuite peintre-poète, son oeuvre haletante, hâtive, est torturée par sa difficulté d’être. Ses aphorismes et ses réflexions rappellent ceux d’un Wols. Wols cherchait le monde intérieur, Jean Raine pourchassait l’ailleurs, et tous deux butèrent sur les plaies-miroirs de leur existence.

En 1949 les Cobra belges élargissent leur cercle ; Alechinsky visiteur de l’exposition "la fin et les Moyens" au Palais des Beaux Arts y rencontre Dotremont, adhère aussi à Cobra et y entraîne avec lui Luc Zangrie, alias Luc de Heusch, Jean Raine, Reinhoudt d’Haese, Hugo Claus, Michel Olyff.