Texte

Canifications arbitraires (1973)

Auteur :
Extraits :

Un bon chien vaut mieux que deux méchants chats

Dormir d’un sommeil de faïence, le chien de son fusil relevé.

Ch... sa... cha... doit sa... ch... sans ch...

Jésus lécha les pieds du chien d’homme et lui dit : "Voici que sur toi descend le chien d’esprit. Viens t’asseoir dans ma niche. Ta pâtée est ma chienne, mes chiots, tes amis."

Les Dogues de Venise découvrirent la boule dans les Lacunes de l’écuelle à fond plat.

1789 en Auvergne
"Nous devons chitoyens, briser nos chiennes."

1789 à Versailles
La meute avait déjà fait chiender la grande grille.

Ce jour
- Après chien que semaines de grève, les grévistes ont repris le collier à Puteau.

- Eh oui ! Belle Isabelle ! Le Figaro, dans le XVIme, fait friser mieux les caniches.

"Cocker de sort" aboya le bâtard, l’oreille pas assez basse.

Chien un peu ici !

Parti sans laisser de laisse.

Gardons notre chien froid.

Mon chien n’a fait qu’un tour.

Sont demandés lévriers-soudeurs en charpentes d’Ospices. ETC...